Marmer menuiserie
Aluminier agréé

Stop aux idées reçues !

  • La fenêtre = Surchauffe en été

    Pas forcément !
    Pour éviter la surchauffe en été, les protections extérieures (volets et stores) ou les masques (brise soleil, végétation) sont des moyens simples de limiter au maximum les apports de chaleur, tout en conservant une bonne transmission lumineuse.

  • Les fenêtres en aluminium sont moins isolantes que les autres

    Faux ... !
    L’aluminium est en effet un matériau conducteur. Mais aujourd’hui, les profilés alu à rupture de pont thermique (un matériau non conducteur serti entre les profilés alu) sont généralisés. Associés à des vitrages à Isolation renforcée, ils permettent à la fenêtre aluminium d’avoir une très bonne isolation.

  • Le triple vitrage, c'est la solution pour améliorer l'isolation d'une maison

    Oui ... et non ...
    Le fait d’intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus présenté comme la seule solution d’amélioration des performances énergétiques d’une fenêtre ou même d’une maison. En réalité, avec la fenêtre triple vitrage les gains de consommation sont faibles, voir négatifs parce que l’amélioration de l’isolation s’accompagne d’une forte détérioration des apports solaires des fenêtres, due à la nature même du triple vitrage. De plus, il nécessite l’utilisation de plus de matières premières (+ 50% de verre, + 100% de barrière d’étanchéité, +100 % de couche basse émissivité, +20 % de matière de cadre de fenêtre).
    Enfin, s’il est beaucoup utilisé dans le nord de l’Europe, le triple vitrage n’est pas forcement pertinent compte tenu des conditions climatiques françaises.

  • Avec l'alu, pas d'économie d'énergie !

    Bien au contraire ...
    Fins, les montants en aluminium augmentent les surfaces vitrées et permettent la réalisation de baies plus larges : ils laissent donc passer plus de lumière et de chaleur l’hiver et contribuent de manière significative à baisser la facture de chauffage.

  • La fenêtre en alu ? Pas très « environnementale » ...

    Sain, sûr, l’aluminium est en réalité facile à entretenir :
    Entretien facile : du fait de sa durabilité et de la résistance des traitements de surface qui lui sont appliqués, les ouvrages en alu ne nécessitent qu’un lavage régulier avec des détergents neutres suivi d’un rinçage à l’eau.
    Un produit sain : il n’émet de poussière ni de vapeur ni de particules et aucune toxicité.
    L’aluminium est ininflammable et s’il atteint son point de fusion il n’émet ni gaz ni vapeur toxique.

  • L'alu, c'est énergivore

    S’il est vrai que la production d’aluminium primaire consomme de l’énergie (14 kW /h/kg), cette consommation a été réduite de 33 % depuis les années 50. Et depuis les années 90 les émissions de CO2 ont été divisées par deux.
    Par ailleurs, l’aluminium est intégralement et indéfiniment recyclable sans dégradation de ses propriétés. Le recyclage quant à lui ne consomme que 5% de l’énergie initialement nécessaire.
    L’aluminium Technal produit pour les menuiseries est fabriqué à 75% avec de l’énergie Hydraulique. Ainsi la tonne d’aluminium Technal produite émet 70% de CO² en moins que la moyenne mondiale. Technal maîtrise parfaitement tout le cycle de vie de ses produits, depuis la conception des profilés, leur fabrication, leur recyclage, jusqu’à leur réemploi, pour un nouveau cycle, mobilisant 20 fois moins d’énergie.

  • L’alu, ce n'est pas vraiment pas recycle

    Faux ... !
    95 % de l’aluminium est récupéré à la déconstruction des bâtiments et l’on estime que le recyclage pourvoit à 40 % de la demande de métal en Europe. Les menuiseries en aluminium constituent de fait un stock de matières première entièrement réutilisable – l’aluminium issu du recyclage a les mêmes propriétés que l’aluminium primaire.

  • Le plus important dans la performance d'une fenêtre ... c'est le vitrage

    Pas seulement !
    La fenêtre est un système complexe, constitué de plusieurs éléments séparés : les profilés ou montants, le mécanisme, le verre. Et ses performances dépendent non seulement de celles de l’encadrement mais aussi de celles des vitrages et des éléments de liaison entre les deux.

  • Une fenêtre en alu d'accord, mais c'est plus cher !

    Si les menuiseries restent plus chères à l’achat, la stabilité dimensionnelle, la grande solidité du matériau et la qualité mécanique des menuiseries garantissent une durabilité remarquable des produits en aluminium : il n’y a pas à prévoir d’opération de maintenance lourde ou de remplacement prématuré. Avec leur esthétique, leur durabilité et la largeur de leurs baies les fenêtres en aluminium, apportent une vraie plus valu au bien.

  • Les volets, ce n'est pas si utile

    Au contraire !
    Les protections extérieures sont les alliées complémentaires des fenêtres. En hiver, les volets permettent, le jour, lorsqu’ils sont ouverts de profiter au maximum de l’ensoleillement et la nuit, lorsqu’ils sont fermés d’améliorer l’isolation. En été, en position ajourée, il permet de limiter les apports solaires, tout en favorisant la ventilation pendant la nuit ...